La mobilisation qui se poursuit autour des élus et des transporteurs pour le maintien du « train des primeurs » entre Perpignan Saint-Charles et Rungis remet sur le devant de la scène les enjeux locaux et nationaux liés à la grande logistique.

Le transport de marchandises semble échapper aux décisions du territoire. Certes les entreprises de production, de transport et de commercialisation sont pour partie multinationales et les Etats et l’Union Européenne prennent leur part dans la réglementation et les grandes politiques d’infrastructures, mais la réalité spatiale de la logistique est directement en prise avec le terrain : espace consacré, emplois générés, émissions de Gaz à Effet de Serre, ont un impact direct sur le fonctionnement et l’avenir de notre territoire.

Cette lettre s’intéresse à la grande logistique le long de l’axe Narbonne – Perpignan – Girona. Les évolutions économiques de concentration des entreprises dans ce domaine, parallèlement aux enjeux environnementaux pour une activité réalisée essentiellement par transport routier, montrent la nécessité d’engager une transition pour maintenir et développer l’attractivité et le rayonnement que les acteurs locaux ont su construire progressivement depuis plus d’un siècle.

Téléchargez ici la Lettre n°18 : Grande logistique.